Kizuna – le lien d’amitié

Un mois s’est écoulé depuis le Grand Séisme de l’Est du Japon qui a causé la mort de plus de 13 000 personnes. Encore aujourd’hui, plus de 14 000 personnes sont toujours portées disparues et environ 150 000 autres sont contraintes de vivre loin de leur foyer. J’exprime ma profonde sympathie à l’ensemble des sinistrés, citoyens japonais comme ressortissants étrangers, ainsi qu’à leurs familles.

Concernant la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, tous les moyens ont été mobilisés pour contrôler la situation et nous poursuivons nos efforts en vue d’une stabilisation la plus rapide possible de la situation.

Le mois qui a suivi le grand séisme a été extrêmement difficile pour le Japon. Mais, dans le même temps, il lui a permis de prendre à nouveau conscience du soutien des autres pays et de les en remercier.

Jusqu’à présent, nous avons reçu les témoignages de sympathie de plus de 130 pays et régions, de près de 40 organisations internationales, ainsi que d’un grand nombre d’ONG et de citoyens du monde entier. Nous avons également reçu des marques de soutien et de solidarité, notamment à travers vos dons. Ces actions ont redonné espoir et courage aux sinistrés, comme la venue d’équipes de secours internationales qui ont commencé immédiatement leur opération de sauvetage et l’envoi d’aides matérielles en nourriture, en médicaments et en couvertures. Enfin, les enfants de pays lointains nous ont fait parvenir les senbazuru (chaînes de 1000 grues en origami) qu’ils avaient pliées avec soin pour la reconstruction des zones sinistrées.

A l’Ambassade du Japon au Sénégal, nous avons reçu de très nombreux et émouvants messages ainsi que de nombreuse visites de condoléances de la part du gouvernement et aussi de citoyens du Sénégal et des autre pays voisins. Nous avons même reçu une généreuse contribution financière de la part du gouvernement du Sénégal.

Au nom du peuple japonais, je tiens à présenter mes sincères remerciements à tous ceux à travers le monde qui nous ont apporté leur soutien.

Le Japon parviendra assurément à se relever, à se reconstruire et rayonnera de nouveau. En réponse aux chaleureux encouragements et aux témoignages de solidarité de la Communauté internationale, le Japon se doit d’emprunter le chemin du renouveau, qui constituera également le meilleur moyen d’exprimer notre reconnaissance. Je suis certain que le Japon y parviendra grâce aux ressources de sa population et avec la coopération généreuse de la Communauté internationale.

Nous ferons alors en sorte de témoigner notre reconnaissance, sous forme de contribution internationale, à tous ceux et toutes celles à travers le monde qui nous ont apporté un soutien chaleureux .

En attendant ce jour, je consacrerai tous mes efforts à la reconstruction.